Côte d’Ivoire: Kandia Camara annonce un décaissement de 9 milliards par l’Etat pour les établissements privés

La ministre Kandia Camara et les fondateurs d’établissements privés.

Les fondateurs d’établissement privés pourront désormais faire face à leurs charges avec l’annonce de cette bonne nouvelle du ministre Kandia Camara de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle. Elle a annoncé que le gouvernement va procéder à un décaissement de 9 milliards pour éponger les passifs des fondateurs d’établissements privés.

La nouvelle, jusqu’ici inattendue, a été accueillie par une salve d’applaudissements. Ainsi, les responsables des établissements privés vont bientôt passer à la caisse au plus tard mercredi prochain.

Selon le Directeur des Affaires Financière, qui a ajouté des compléments d’informations, le MENET-FP à travers sa Direction de l’Encadrement des Etablissements (DEEP) et sa DAF ont indiqué que le traitement du dossier à leur niveau est achevé et le reste est désormais dans le camp du contrôleur financier. A ce stade, les paiements ne trainent pas.

Visiblement heureux et satisfaits de la célérité avec laquelle le dossier a été traité, les fondateurs ont exprimé leur gratitude à la Mme la ministre.

« Merci Mme la ministre ! Il n’est pas évident que les dossiers soient à l’heure actuelle au niveau du contrôleur financier. C’est la première fois que cela arrive. Nous sommes vraiment heureux et satisfaits de ce dénouement. Cela va éviter que se profile des mouvements d’humeur. A l’approche des examens, la température monte. Aujourd’hui, plus personne n’a de raison de se retrouver dans une situation conflictuelle. Merci encore Mme la ministre, » a déclaré en joie leur porte-parole.

Kandia Camara les a exhortés a utilisé cet argent pour faire face aux charges de leurs personnels, notamment des enseignants. « Je voudrais vous demander de parler à l’ensemble de vos collègues. Car, il y en a qui ne traitent pas de façon humaine ceux grâce à qui ils tiennent une école : les enseignants. Ils ne sont pas régulièrement payés. Or, Ils ont besoin de leurs salaires pour subvenir aux besoins de leurs familles. Pis, la personne qui évolue dans de telles conditions ne travaille pas avec sérénité. Puisque l’Etat a fait sa part, amenez-les à faire de même, » a-t-elle insisté.

Les fondateurs se sont engagés à tout mettre en œuvre pour le secteur de l’éducation se porte bien et que la paix règne à l’école, que les enseignements se déroulent dans le calme conformément au calendrier scolaire établi.

Désirée Tapé

Laissez un commentaire