Côte d’Ivoire / San Pedro : Une enseignante coiffe des élèves, les parents la menacent

Une vue d’élèves bien propres

Une enseignante reçoit des menaces sévères de la part des parents d’élèves pour le simple fait qu’elle a osé coiffer les cheveux de leurs enfants. Déjà à l’école primaire, l’enseignant n’a pas le droit d’exercer son autorité sur l’élève quand celui-ci présente un accoutrement pas catholique.

Si soumettre les élèves à la discipline d’hygiène corporelle et vestimentaire constitue un délit qui conduit jusqu’à faire rabaisser un éducateur alors les parents n’ont encore rien compris pour l’avenir de leurs progénitures.

La mesure autorisant le personnel de l’Education dans les établissements confessionnels à contrôler et imposer une tenue vestimentaire et corporelle correcte notamment avoir les cheveux bien coiffés, l’uniforme taillée dans les normes pour tous les élèves, semble mal appréciée par certains parents d’élèves de l’Ecole primaire privée catholique ‘’Notre Dame de la Paix’’ de San Pedro.

En effet, selon nos sources sur place, plusieurs parents d’élèves ont manifesté leur mécontentement le fait que la déléguée des enseignants a coiffé à l’aide d’une paire de ciseaux, de façon désordonnée des élèves.

Juste pour attirer l’attention de leurs parents et les obliger à suivre les règles de l’école qui les engagent à veiller régulièrement sur leurs enfants surtout s’agissant de leurs accoutrements corporels et vestimentaires pour produire un bon résultat scolaire en fin d’année.

Grâce à l’intervention de la Direction de l’établissement, les deux parties se sont parlé et tout est rentré dans l’ordre. Tout en présentant des excuses auxparents d’élèves, la direction a expliqué que leur intention n’est pas de faire le mal à leurs enfants.

 Correspondant régional

Laissez un commentaire